Alors que j'écris ces lignes, en juillet 2021, les boites de NY commencent à peine à rouvrir après 18 mois de fermeture. La pandémie mondiale devient un lointain souvenir, et l'envie de faire la fête est plus forte que jamais.

La vie nocturne New-Yorkaise est réputée comme étant l'une des meilleures au monde. Je connais peu d'autres endroits sur la planète qui possèdent une offre aussi pléthorique et variée de boites de nuit. Il y en a de toutes les tailles et pour tous les goûts, que vous soyez un étudiant avec un petit budget (pas trop petit quand même), un résident expatrié ou un touriste de passage.


Plus que cela, New York est un lieu où naissent et se développent les nouvelles tendances. Les boites de nuit de la ville ont ainsi souvent participé à l'émergence de genres musicaux, que ce soit le jazz, la house ou le disco. C'est aussi ici que certains concepts ou innovations sont nés ou se sont popularisés, comme le service à la bouteille ou les carrés VIP. Enfin, certains clubs mythiques, tels que le Studio 54, The Loft, ou Paradise Garage, tous aujourd'hui fermés, furent des précurseurs en matière de design et de sonorisation.


Comme je l'ai écrit dans mon article sur les meilleures boites de Brooklyn, la vie nocture New Yorkaise s'est déplacée depuis une dizaine d'année depuis Manhattan vers les districts les moins chers.


Ainsi, les clubs de Brooklyn sont devenus les plus branchés et les plus courus, tandis qu'à Manhattan, les derniers endroits restants sont, le plus souvent, soit des attrapes-touristes, soit des boites hyper élitistes où il est très dûr de rentrer. Le quartier de Lower East Side fait néanmoins exception et on y trouve plusieurs clubs indépendants qui méritent une visite.

Pour vous aider à y voir plus clair dans tout ça, j'ai divisé ma liste des meilleures boites de nuit de New York en plusieurs catégories:

- Les boites élitistes de Manhattan: Ce sont les plus connues, les plus chères, et aussi celles où l'entrée est la plus difficile. Dans ces endroits, il est préférable de venir en groupe, de réserver une table/un sofa, et de commander des bouteilles.

- Les clubs en "rooftop", souvent plus chers que la moyenne, mais ils valent le coup car c'est une expérience typiquement New-Yorkaise.

- Les bars/clubs pas chers de Manhattan: Si votre budget est serré, c'est là qu'il vous faut aller.

- Les grosses boites branchées de Brooklyn - House of Yes, Elsewhere, Avant Gardner: De grands espaces avec une programmation de qualité et qui rassemblent un public divers

Les petits clubs indépendants de Brooklyn: Moins connus, moins chers, et plutôt faciles d'accès, ils s'adressent aux habitués. Ils sont souvent l'occasion de découvrir de nouveaux artistes ou des genres musicaux de niche.

Si vous pensez que j'en ai oubliez ou si vous avez des questions, n'hésitez pas à me laisser un commentaire en bas!


Les Boites Élitistes de New York


J'ai remarqué que la plupart des boites les plus élitistes de New York appartenaient soit au Butter Group (1OAK, Up & Down), soit au Tao Group (Lavo, Marquee, PHD, Little Sister, Tao Downtown).

Pour rentrer dans ces endroits, beaucoup de New Yorkais passent par un "promoteur". Ceux-ci sont payés par les propriétaires pour ramener du monde et ils peuvent souvent vous donner des tarifs avantageux. Si vous êtes une fille, vous pouvez même parfois rentrer grauitement (et vous faire payer des verres). Je n'ai pas de contacts particuliers mais vous pouvez trouver des promoteurs facilement sur Instagram en utilisant un hashtag comme "nycpromoter".


1OAK (Manhattan)

Ouvert en 2007, 1OAK est un club haut de gamme, spécialisé dans le hip-hop, qui est situé dans le quartier de Chelsea, à Manhattan. Il est fréquenté par de nombreuses célébrités, notamment Leonardo diCaprio, Madonna, Dr Dre, Kanye West, Justin Bieber, Beyoncé, etc.

Vous vous en doutez, c’est difficile et cher de rentrer, d’autant plus que la boîte n’est pas très grande (capacité pour 375 personnes seulement). Officiellement, le prix est d’environ 20$ pour les filles et 50$ pour les hommes mais, si il y a beaucoup de monde, il vous faudra acheter une bouteille ou prendre une table, ce qui vous coûtera en moyenne entre 200$ et 300$ par personne. Les verres à l’unité coûtent environ 25$ pour un cocktail et 15$ pour une bière.

En résumé: C’est branché mais ça ne vaut le coup que si 1) vous aimez le rap/hip-hop 2) vous pouvez vous payer une table et ainsi éviter de faire la queue


Ouvert tous les jours sauf le lundi de 23h à 4h

Facebook: 1oaknyc/
Site internet: 1oaknyc.com

Marquee

Également située dans le quartier de Chelsea, Marquee est l’une des boites de nuit les plus connues de New York. Elle est grande, plus de 600m2, avec une capacité d'accueil de près de 1000 personnes, ce qui est rare à Manhattan. La déco est impressionnante, moderne et classe, avec 2 salles (+ 1 privée), une excellente sono (Funktion One), des écrans LCD de partout, et un éclairage high-tech.

C’est un endroit qui est assez touristique et tape-à-l’oeil, dans lequel vous ne serez bien traité qu’à condition d’être soit une jolie fille, soit une célébrité, soit un client fortuné qui réserve une table. Dans ce dernier cas, cela vous coûtera au moins 2000$ pour 6 personnes (en minimum à dépenser).

Selon les termes mêmes du management, les autres clients sont considérés comme des “fillers”, c’est à dire des bouches-trous dont l’objectif est juste de servir de décor, de participer à créer une ambiance festive.

Sachant cela, ne vous attendez pas à une super expérience si vous venez à Marquee avec l’intention de boire quelques verres, de rigoler entre amis, et de rencontrer du monde.

A la place, vous risquez de devoir faire la queue à l’extérieur au moins une heure (même en achetant votre billet à l’avance), de payer cher votre entrée (entre 25$ et 60$ voire plus), et de vous retrouver serrés comme des sardines à l’intérieur. Il vous faudra refaire la queue à chaque fois que vous voudrez aller au toilettes ou consommer une boisson (cocktails à 25$, bières à 15$) . Aussi, il n’y a pas vraiment de piste de danse, si ce n’est l’espace inutilisé entre les tables.

Malgré tout, Marquee cartonne grace à son très bon marketing, qui repose en partie sur la venue de célébrités. Aussi, le club travaille avec beaucoup de promoteurs qui touchent de grosses commissions à chaque fois qu’ils ramènent du monde

La clientèle est variée, principalement des jeunes, avec beaucoup d’étudiants et de touristes, notamment des Asiatiques qui apprécient le format "bottle club" (c'est à dire des boîtes de nuit qui donnent la priorité aux clients réservant des tables).

Des DJs très connus viennent au moins chaque semaine, les vendredis ou samedis (par exemple David Guetta, Martin Solveig, Tiesto, Dubfire, Alan Walker, Steve Aoki, etc). La musique est commerciale, que ce soit du Rn'B ou de la House.

Si vous vous décidez à y aller, faites attention à votre apparence: chaussures fermées et chemise pour les hommes, robe et talons pour les femmes. Pour espérer attendre moins longtemps, achetez votre billet à l’avance, directement sur leur site (notez que ça ne vous garantit pas l’admission). Vous pouvez aussi arriver un peu tôt, vers 23h30, car après 1h du matin, ca devient la cohue. Fermeture à 4h.


Lavo (Manhattan)

Lavo Nightclub est une boîte de nuit de Midtown, à Manhattan, qui est située au sous-sol du restaurant Italien Lavo.

C’est une discothèque chic et chère, de taille moyenne, qui est surtout orientée vers le service aux tables. Plus de la moitié de l’espace est en effet réservé à des carrés VIP dont les prix sont particulièrement élevés (plus de 2500$ de consommation sont requis pour une table de 10 personnes, par exemple).

Si vous souhaitez rentrer sans prendre de table, on vous fera payer un montant qui variera en fonction de votre tête et du nombre de personnes présentes ce soir là. Pour une jolie fille, c’est souvent gratuit, pour un groupe de mec, il faut parfois s’engager à acheter une bouteille (au moins 600$). Faites une réservation à l’avance sur leur site, ça revient parfois moins cher (40$ environ) et ça permet surtout d’avancer plus vite dans la queue.

La musique est presque toujours de la House ou de l’EDM commerciale, avec un DJ connu qui passe environ 2 fois par mois. De manière générale, il y a moins de grosses stars qu’à Marquee.

Le design est sympa, moderne, avec pas mal d’effets spéciaux avec la lumière, les lasers, les écrans LCD ou encore les fumigènes. Il y a aussi parfois des danseuses sexys. Vu que la boîte est dans un sous-sol, le plafond est bas et peut se sentir claustrophobe par moment. La piste de danse est très petite donc ça n’est pas le meilleur endroit si vous comptez danser.

Pour la tenue, pas d’inquiétude particulière à avoir: Jeans, sneakers, et chemise sont suffisant pour les hommes. Pour les filles, c’est bien d’avoir des talons mais pas obligatoire.

Ouvert du Jeudi au Samedi de 23h à 4h du matin

Site internet: Lavo New York
Facebook: Lavo NY

Up & Down

Up & Down est une boîte de nuit branchée qui a souvent accueilli des célébrités par le passé, par exemple Justin Bieber, Madonna, Rihanna, Kim Kardashian, Jay-Z, Lil Nas, Bella Hadid, pour n’en citer que quelques unes. C’est impressionnant, mais il ne faut pas trop rêver. La plupart du temps, ces stars ne sont venues qu'à l'occasion de soirées privées, donc vous avez très peu de chances d’en voir lors d'une soirée normale.

Le public habituel est moins glamour: Beaucoup de gens de la classe moyenne supérieure, 25-40 ans, assez divers (touristes étrangers et Américains, New-Yorkais, banlieusards, traders, étudiants, etc) qui s’habillent bien pour l’occasion et font la queue une demi-heure en espérant ne pas être refoulés.

Il y a deux salles, sur deux étages, avec deux atmosphères différentes: Dans la salle du bas “Down”, qui ressemble à un salon, l’ambiance est plutôt de type “lounge” avec un DJ qui passe plutôt de la musique électronique ou de la house.

On accède à “Up” par un escalier flashy qui change de couleur en fonction de la température de ceux qui l’utilisent. Un peu gadget mais amusant. Dans cette salle, décorée comme une villa Romaine, on passe surtout du hip-hop, du trap, et du RnB. C’est ici que ça chauffe le plus. Ca n’est pas très grand et c’est plein à craquer, au point qu’il peut être difficile de danser ou même de circuler pour aller aux toilettes par exemple.

Il y a aussi deux autres salles privées, accessibles seulement avec un code, dont l’une d’elles est cachée derrière une étagère de bibliothèque.

Officiellement, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée entre 20$ pour les filles et 40$ pour les hommes. Cela dit, c’est vraiment à la tête du client. Une nana un peu mignonne peut facilement ne rien payer, voire même se faire offrir des verres gratuits. A l’inverse, un groupe d’homme pourra se retrouver forcé à acheter une bouteille (minimum 500$-600$).

Si vous êtes plusieurs, et si vous avez vraiment les moyens, ça vaut vraiment le coup de prendre une table (d’autant plus que ça vous évitera d’attendre au bar pour vous faire servir). C’est très cher par contre, au moins 1000$ pour 4 personnes sans compter les pourboires et les taxes.

GoldBar (Soho)

Pour ceux qui veulent sortir près du quartier de Soho, voici un bar/lounge/club extravagant, avec un décor tape-à-l’oeil dont le thème - vous l’aurez deviné - est l’or.

Dans la pièce principale, plutôt exiguë, presque tout est de couleur dorée: Le sol, les rideaux, le plafond voûté (sur lequel est collée - paraît-il - une feuille d’or), les magnifiques lustres en cristal, et enfin, et surtout, les deux principaux murs. Ceux-ci sont recouverts de centaines de petites têtes de mort en or, un choix stylistique osé qui ne plaira sans doute pas à tout le monde.

Bien que Goldbar se soit un peu démodé avec le temps et qu’il n’attire plus autant les célébrités et les mannequins qu’à ses débuts en 2007, il demeure un lieu prisé des fêtards, en particulier les financiers de Wall Street.

Il faut en effet un portefeuille bien garni pour passer toute une soirée ici, avec des cocktails à 20$+, de la bière à au moins 10$+ pour une simple Heineken, et des bouteilles qui coûtent 450$ pour la moins chère (Jack Daniel’s).

Goldbar est un endroit où l’on vient pour se montrer, pour claquer de l’argent, et pour faire la fête sans retenue.

Il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes, malheureusement, car les videurs laissent passer facilement les groupes de mâles à condition qu’ils consomment plusieurs bouteilles.

La musique n’est pas terrible je trouve, surtout des vieux morceaux de hip-hop et RnB.

Les Clubs en "Rooftop" (Manhattan)


PHD Terrace at Dream Downtown Hotel (Chelsea)

Ce bar qui fait lui-aussi partie du groupe Tao est l’un des rooftops les plus populaires (et touristiques) de Manhattan. Situé au coeur des gratte-ciels, il offre une belle vue de Midtown et de Times Square.

Ouvert toute l’année, il comprend plusieurs espaces sur deux étages (15ème et 16ème étage de l’hôtel), dont une petite terrasse très agréable en été (qui se remplit vite malheureusement). La nuit, ambiance boîte de nuit avec musique rétro. Cocktails à 18$. Bouffe pas terrible. Si vous êtes plusieurs, vous pouvez essayer de partager leur fameux Moscow Mule cocktail qui pèse 4,5 kilos et coûte 185$ l’unité!

Site internet: PHD Downtown
Facebook: PHDTerrace


The DL (Lower East Side)
The DL (Delancey et Ludlow), en face de l'Hotel Chantelle dans le Lower East Side, est un complexe de 700m2 réparti sur trois étages. Au premier, un restaurant, au second, un lounge, et au troisième, un bar rooftop avec un toit rétractable. Ce dernier est plein à craquer le weekend et on y danse jusqu'à 4h du matin.

Ce qui me plait ici, c'est que c'est plutôt haut de gamme sans être trop prétentieux. Les évenements sont aussi suffisamment variés pour attirer une clientèle toujours différente. Enfin, le quartier bouge beaucoup donc c'est pratique de venir ici à pied après avoir visité un autre bar des environs.

Ils ont actuellement une promo à 60$ qui comprend un plat + deux heures d'alcool à volonté. Les shots sont à 10$ toute la nuit.

Note: Pour accéder au troisième étage, il n'y a pas d'ascenceur, la montée se fait par les escaliers.


Le Bain (Meatpacking District)
Le Bain est un bar/boîte de nuit situé dans le Standard Hotel, près de la High Line. C’est un endroit assez grand qui occupe le penthouse du bâtiment, ainsi que son toit. En été, ils y installent une machine à crêpes et un jacuzzi. Belle vue sur la rivière Hudson, en particulier au coucher de soleil.

L’entrée est assez aisée à condition d’être dans un petit groupe mixte de préférence (moitié homme, moitié femme). Musique plutôt bonne (House, Electro, Disco). Beaucoup de touristes.

Hotel Chantelle (Lower East Side)
En face de The DL, Hotel Chantelle propose un concept assez similaire. Il ne s'agit pas d'un hôtel mais d'un restaurant/bar/rooftop/club sur trois étages également. Dans le sous-sol et au rooftop, musiques dansantes surtout électro et house. Au rez-de-chaussée, c'est plus calme avec du rock ou du hip-hop.

Le design est bien fait, bien qu'assez sombre: Banquettes capitonnées pourpres, carrelage noir et panneaux en bois sur les murs. Les lustres en cristal donnent également une touche raffinée.

C'est plutôt un endroit pour venir en groupe, avec une réservation. Sans cela, il vous faudra sûrement payer un droit d'entrée (à la tête du client). Public jeune (25-35 ans).

Site internet: Hotel Chantelle

Les Bars/Clubs Pas Chers de Manhattan


Solas (East Village)

Ce bar de East Village est un bon endroit pour ceux qui veulent danser sans trop se prendre la tête. Deux étages, atmosphère plutôt sombre avec une décoration quasi-inexistante.

Entrée gratuite, c'est un gros plus, d'autant plus que les verres ne sont pas trop chers. Les propriétaires organisent des soirées latines régulièrement, ainsi qu'une soirée zouk tous les mardis.

Rumpus Room (Lower East Side)
Aux USA, la "Rumpus Room" est une pièce aménagée dans le sous-sol d'une maison dans laquelle il peut y avoir des jeux ou une télévision. Le nom est bien adapté à ce club, de taille moyenne et avec un design assez banal.

Ce qui est interessant ici, c'est que les prix sont plûtot raisonnable: 10$ l'entrée, ou bien, si vous voulez une petite table, environ 150$ en minimum à dépenser (5 personnes max). Ils ont aussi l'habitude d'accueillir des groupes plus importants (enterrements de vie de garçon/jeunes fille, anniversaires, etc). C'est plein tous les weekends avec principalement des étudiants dont l'attitude est parfois un peu beauf. La musique est commerciale: Il y a un peu de tout, que ce soit du hip-hop, de l'électro, ou du reggaeton.

Les Boites Branchées de Brooklyn


House of Yes est vraiment un club à faire à Brooklyn, et ce même si vous n’êtes pas trop branché “sortie”. Il vous faudra juste être un peu ouvert d’esprit pour vous sentir à l’aise dans ce lieu à l’ambiance déjantée.

Plus qu’une simple boîte de nuit, House of Yes est un endroit multi-facette où l’on vient pour danser, s’amuser, et surtout pour y voir des shows variés (drag-queens, acrobates, burlesque, cracheurs de feu, magiciens, danseurs, chanteurs, etc). Le plus souvent, les artistes font partie de la communauté LGBT et sont habillés de manière extravagante, en fonction de leurs envies ou du thème de la soirée.

En tant que visiteur, on vous demandera également de faire un effort et de mettre un costume. Ca n’est pas obligatoire à 100%, mais fortement recommandé. Si vous n’avez rien sur vous, vous pourrez toujours en acheter un pas trop cher sur place.

Vous pouvez entrer gratuitement avant 23h à condition de réserver à l’avance (places limitées). Sinon, les prix sont raisonnables (entre 15$ et 30$ l’entrée). Attention, le weekend, la file d’attente peut prendre au moins une heure (cela dit, si vous avez un beau costume, vous passerez devant tout le monde). A l’intérieur, prévoyez environ 14$ pour un cocktail.

Facebook: House of Yes
Instagram:@houseofyesnyc

Cet espace multi-concept sur 2000 m2, construit à l’intérieur d’un entrepôt abandonné, sert de salle de concert, de boîte de nuit, de restaurant, et même de rooftop bar. Les groupes et les DJs qui s’y produisent sont variés, mais ce sont principalement des artistes de la scène indie/alternative.

Je vous conseille de faire un tour sur leur site avant d’y aller pour découvrir la programmation (et acheter un billet, habituellement entre 30$ et 40$). Les groupes les plus connus jouent dans la salle principale (The Hall, avec une capacité de 700 personnes), tandis que dans la plus petite (Zone 1, capacité de 200 personnes), il y a plutôt des nouveaux talents.

Si vous voulez juste prendre un verre, vous pouvez aller directement au rooftop bar (très populaire le weekend). Attention, il n’ouvre que pendant les beaux jours (printemps et été).

Facebook: Elsewhere
Instagram: @elsewherespace

Avant Gardner (The Brooklyn Mirage)
L'Avant Gardner n'est pas un club à proprement parler, mais un énorme complexe de 7000m2, autrefois un entrepôt, qui regroupe 4 différentes salles, chacune avec leur propre programmation musicale. Les meilleurs DJs du monde viennent y mixer régulièrement: Presque toutes les semaines, vous aurez au moins une très belle affiche (récemment: Jamie Jones, Aphex Twins, Bonobo, Dixon, Carl Cox, David Guetta, Stephan Bodzin, etc). Les prix varient fortement en fonction du DJ (de 20$ à 80$).

La salle Mirage n'est ouverte que durant les mois "chauds", de mai à septembre. C'est un espace en plein air avec une ambiance festival vraiment très sympa. Si un artiste que vous aimez bien y joue (vérifiez avant sur leur site), n'hésitez pas à prendre vos billets.
The Mirage Brooklyn in Avant Gardner

Instagram: @avantgardnerbk

Les Petits Clubs Indépendants de Brooklyn


Good Room (Brooklyn) 

Un très bon club électro avec deux salles (Good Room and Bad Room). Ambiance décontractée, public de connaisseurs, grand dance floor et prix raisonnables. Il n’est pas trop dur de rentrer à condition de ne pas avoir l’air trop trash.

Facebook: Good Room
Instagram: @goodroombk

Un petit club techno/house sur 175m2 (capacité: 140 personnes max) situé au niveau de la station de métro Central Avenue. C’est assez basique, avec juste un bar et un dance floor qui s’étire tout autour du DJ. Ambiance sombre, exacerbée par les fumigènes et le volume sonore à fond. Pour les puristes. 10$ l’entrée le weekend. Ouvert jusqu’à 4h du matin.

Ouvert par une équipe constituée des propriétaires du bar Battery Harris à Williamsburg, ainsi que des musiciens Philipp Jung (M.A.N.D.Y), Eli Goldstein (Soul Clap), et Gadi Mizrahi (Wolf & Lamb), Black Flamingo est un restaurant/lounge/club d’inspiration latine. Au 1er étage, vous pourrez déguster des tacos végétariens et siroter des cocktails raffinés, tandis qu’au basement, à l’ambiance plus underground, vous pouvez écouter de très bons DJs mixer de l’électro et de la house. 10$ l’entrée pour le club. Public assez jeune (25-30 ans), style hipster.

Facebook: Black Flamingo
Instagram: @blackflamingonyc

Un club hipster de taille moyenne à Williamsburg, avec une piste de danse bondée les weekends. La musique est assez éclectique, avec des DJs et des groupes qui viennent de tous les horizons (hip-hop, électro, afro, indie, etc). Il y a aussi un bar plus petit à côté qui s’appelle Schimmi. 9$ la bière et 15$ le cocktail.

Facebook: Shimanski NYC
Instagram: @schimanskinyc

No Comment to " Les 18 Meilleures Boites de Nuit à New York (2021) "