Aujourd'hui, vous pouvez pousser la porte de n'importe quel bar de New York pour vous faire servir un cocktail. Dans la plupart des cas, il sera préparé à la va-vite par un barman débordé, avec des alcools de sous-marque et à des prix allant de 12$ à 18$.

Pour ceux qui recherchent une expérience plus sophistiquée, il existe heureusement de nombreuses adresses de qualité où l'on peut boire des cocktails uniques, faits de manière artisanale avec des ingrédients frais, le tout dans un cadre exceptionnel.

Voici donc les meilleurs bars à cocktails de New York:


Attaboy

Très réputé, Attaboy est situé dans le Lower East Side à l'emplacement de Milk & Honey. Ce bar mythique, ouvert par le non moins légendaire Sasha Petraske, fut à l'origine de la mode des speakeasys et des craft cocktails. Il fut d'ailleurs ouvert par deux de ses anciens barmans, Michael McIlroy and Sam Ross (qui est également le créateur du cocktail Penicillin).

Très souvent plein, il ne dispose pas de menu. Vous dites simplement ce que vous aimez et on vous servira un verre sur-mesure. Ambiance rétro. Pas de réservation possible donc il vaut mieux venir tôt pour entrer plus facilement.
Ouvert par Julie Reiner, l'une des mixologues Américaines les plus connues, ce bar/restaurant est une institution à Brooklyn. Le décor est classique, avec des panneaux en bois sombres, des briques apparentes sur les murs, des carreaux de plafond en étain, et des banquettes capitonnées en cuir.

Les recettes des cocktails sont simples, avec le plus souvent pas plus de 6 ingrédients. Ils n'en sont pas moins délicieux et leur prix est assez raisonnable (15$ l'un environ).

Concert intime de jazz le mercredi. Leur brunch du weekend est aussi recommandé.

Angel's Share

Ouvert en 1993, ce bar de East Village, caché à l'intérieur d'un restaurant Japonais, servit d'inspiration à Sasha Petraske pour créer Milk & Honey. On y déguste des cocktails réputés pour être parmi les meilleurs de la ville, notamment les Martinis. Déco orientale raffinée, prix élevés (14$-18$ le verre).

Employees Only


Ouvert en 2004, ce bar mythique de West Village est également considéré comme un précurseur pour la qualité et l'inventivité de ses cocktails. Il figure d'ailleurs depuis 12 ans au classement des 50 Meilleurs Bars du Monde. On y accède en passant par la loge d'une voyante (seul le logo EO est visible depuis l'extérieur). Ambiance chic, musique éclectique.

Si vous avez une petite faim, sachez aussi qu'on y mange très bien jusque tard dans la nuit. Le steak Tartare en particulier est un des meilleurs que vous pourrez déguster dans la ville. Recommandé pour terminer une soirée (fermeture à 4h du matin).

The Dead Rabbit

Situé dans le quartier des affaires, dans le sud de Manhattan, Dead Rabbit est un bar irlandais moderne occupant 2 étages d’un vieux bâtiment des années 1820.

Au rez de chaussée, on commence par la Tap Room, un pub irlandais traditionnel avec du mobilier en bois simple et dont le sol est parsemé de sciure. Sur les poutres, des centaines de photos anciennes prises dans la région de Belfast, la ville d’origine des 2 propriétaires. Derrière le long comptoir en bois massif, on sert surtout des bières ainsi que des alcools forts. Les amateurs de whisky irlandais pourront choisir parmi 180 bouteilles, la plus grande collection des États-Unis. Vous pourrez aussi commander des plats irlandais copieux et terminer votre repas par un café irlandais bien corsé.


En montant les escaliers, on arrive à la Parlour Room, une salle plus élitiste aux airs de bar clandestin où l’on sert des cocktails artisanaux à base de whisky.

Dead Rabbit a glané de nombreux prix depuis son ouverture en 2013, notamment le prestigieux titre de ‘Meilleur Bar du Monde’ en 2016. Forcément, ça attire les visiteurs et il est préférable de réserver à l’avance ou d’arriver tôt dans la soirée pour être sûr d’avoir une place. Je vous préviens que c’est assez cher également (18$ le cocktail, 9$ la bière, 25$ le plat environ).


Ce bar de East Village, ouvert depuis 2007, a également longtemps été inclus dans la liste des 50 meilleurs au monde. C'est un endroit exclusif, avec une déco soignée sans être extravagante. Le principal attrait est leur alléchante liste de cocktails, tous des créations originales à base de bouteilles d'alcool premium. Prix élevés (au 18$-25$ en moyenne).


Un restaurant et bar de Greenwich Village qui est un peu l’équivalent New-Yorkais du Café de Flore à Paris. Plein le soir, je recommande plutôt d’y aller en journée sans réservation pour prendre un verre et goûter quelques plats italiens. Très réputé pour ses cocktails qui incluent le plus souvent des ingrédients ou des alcools italiens, en particulier ses Negronis (Gin, Vermouth rouge et Campari).

En 2020, il fut désigné le second meilleur bar au monde par World’s 50 Best Bars.

Attention de ne pas vous tromper d'endroit. Il existe un autre Dante à West Village (ouvert depuis 2021).

Autrefois appelé The Campbell Apartment, ce bar magnifique de style classique est situé à l'intérieur même de Grand Central Station à Manhattan. On y entre par une porte discrète à une cinquantaine de mètres des quais.

Il s’agissait à l’origine d’une salle de réception louée en 1922 par le millionnaire John W. Campbell, un magnat américain des chemins de fer. Il la fit décorer dans un style qui évoque les palais florentins de la Renaissance avec notamment de magnifiques poutres peintes à la main, des boiseries en acajou, une vitrerie en plomb et une fausse cheminée (qui abritait en fait un coffre-fort).

L’intérieur fut rénové en 1999 et converti en bar cossu. Dans ce cadre prestigieux, on vient pour déguster des cocktails de grande qualité, à défaut d’être très innovants. Prix au-dessus de la moyenne, environ 20$ le verre.

Tenue correcte recommandée.


Please Don’t Tell (PDT)

PDT, acronyme de Please Don’t Tell, est un bar speakeasy très connu, spécialisé dans la création de cocktails uniques.

On y accède par une entrée secrète, située à l’arrière d’un restaurant de Hot Dog de East Village (Crif Dogs). Il vous suffit de rentrer dans la cabine téléphonique, de composer le 1, et une personne viendra vous ouvrir après quelques instants.

A l’intérieur, vous trouverez un petit bar, intime, avec des briques rouges et un plafond bas. La seule chose qu’on remarque vraiment, ce sont les têtes d’animaux empaillées. Un peu bizarre.

Bien que tout soit plutôt banal, Please Don’t Tell attire beaucoup de monde et il est très difficile de pouvoir y rentrer. Il est impératif de réserver le jour même, à 15h pile, si vous voulez une table (Tél: 212 614-0386). Sans réservation, il vous faudra faire la queue pour mettre votre nom/numéro de téléphone sur une liste, puis attendre parfois plusieurs heures qu’une place se libère (cela dit, vous êtes libre d’aller vous balader pendant ce temps là).

Revue détaillée: Please Don't Tell

Situé dans le sous-sol d'un immeuble de West Village, Little Branch (LB pour les intimes) est un endroit simple qui reproduit l'esprit original des speakeasys clandestins des années 20: Sous-terrain, secret, sombre, sans fioritures, éclairé avec des lumières jaunâtres, et avec de la peinture écaillée sur les murs. Malgré cela, les cocktails sont préparés avec soin (pour 18$ il vaut mieux) et on peut y passer de bons moments. C'est d'ailleurs souvent plein. Musique jazz live certains soirs de la semaine.

No Comment to " Où Boire Les Meilleurs Cocktails de New York? "